On nous le répète sans cesse :  » 5 Fruits & légumes par jour « 
Par contre, à aucun moment n’est expliqué comment les manger.
La plus part des personnes croient que en mangeant toujours les crudités, les salades, les repas froids en général c’est que elles vivent une vie saine et qu’elles protègent leurs corps.
FAUX et ARCHI-FAUX
L’organisme ne fonctionne pas comme ça. …
Ce titre résume à lui seul ce que pense la Médecine Chinoise du dilemme « Devons-nous manger cru ou cuit ? »
Nous naissons tous avec un potentiel énergétique « inné « (patrimoine génétique) que nous devons entretenir, consolider à travers un mode de vie sain où l’alimentation joue un rôle prépondérant.
Notre système digestif est une sorte de moteur pour  » fabriquer  » notre Énergie quotidienne « carburant ». C’est pourquoi, la Médecine Traditionnelle Chinoise accorde une grande importance à l’alimentation pour le bien-être général de l’individu.
Il ne se passe pas une semaine sans que je n’entende des propos tels que : « Je ne comprends pas, je ne mange que des salades le midi et une soupe le soir, et je ne perds pas de poids, je suis toujours ballonnée et gonflée « .
L’Estomac est comme un récipient. Une marmite qui reçoit le bol alimentaire.
Ce récipient qu’est l’estomac a besoin de chaleur, de feu, pour pouvoir décomposer le bol alimentaire et redistribuer toutes les qualités nutritives de nos aliments.
Ce feu sous la marmite est produit, d’une part par les reins, et d’autre part par la rate.
La chaleur ainsi produite va enclencher le processus de la digestion. Il n’y a pas de digestion harmonieuse sans chaleur.
De plus, sans cette chaleur, nous ne pouvons pas transformer le bol alimentaire en énergie.
Les crudités, les salades, les repas froids en général vont venir léser l’estomac et forcer l’organisme à fonctionner trop fort.
L’image est la suivante: si vous mettez une casserole d’eau froide sur le feu, il va lui falloir du temps avant que l’eau arrive à ébullition.
Maintenant, si vous mettez une eau tiède dans votre casserole, vous réduisez le temps pour que cette eau arrive à bonne température.
Il en est de même pour l’estomac.
Lorsque vous envoyez ce que nous, praticiens en médecine chinoise appelons « du froid », dans l’estomac, celui-ci ne va pas pouvoir transformer votre bol alimentaire et rate et reins vont dépenser une énergie folle pour créer de la chaleur.
Du coup, les précieux nutriments (vitamines, oligo-éléments, minéraux, enzymes…) que nous croyons assimiler nous coûtent cher et nous épuisons l’organisme sans garantir du tout leur assimilation.
Et voici l’erreur que nous commettons en mangeant froid : souvent, très souvent, du fait de notre rythme de vie moderne, notre rate et/ou nos reins sont déjà dans un état de déficience énergétique.
La grande explication du cru
Les défenseurs de la crudité et de la salade à tout va partent de l’idée que l’aliment cru constitue la nourriture « la plus naturelle » pour l’être humain puisque cet aliment vivant conserve toutes ses vitamines.
Ce qui, de fait, impliquerait que l’aliment cuit ne serait pas si bon pour la santé.
Il est important de bien communiquer sur un même niveau. En effet, un fruit ou un légume cru est plein de vitamines, d’oligo-éléments, de minéraux et autres enzymes et acides gras essentiels.
Maintenant, est-ce que notre organisme peut assimiler tous ces éléments à l’état naturel ? Souvent non.
De plus, nous savons maintenant de manière scientifique que le fait de faire chauffer les aliments à feu doux ou à la vapeur permet une meilleure libération et une meilleure assimilation de leurs qualités nutritives sans en détruire les précieuses vitamines et nutriments.
Que faire alors ?
La médecine chinoise nous l’explique depuis des millénaires. Il nous suffit de faire cuire partiellement nos aliments frais.
Blanchir les légumes est la solution pour que notre organisme fonctionne de manière optimale.
Il suffit que nos aliments soient saisis mais encore croquants.
Simple non ?!
Enfin,
Une seule règle est universelle dans la tradition chinoise : celle du juste milieu et de la recherche de l’équilibre.
Dr. Richard Wrangham , Docteur en Anthropologie explique comment la cuisson a propulsé l’évolution et le développement du cerveau humain. Selon ses recherches, la cuisson des aliments nous donnerait plus d’énergie :
« Pour les humains d’aujourd’hui, la cuisson est naturelle et manger cru serait non-naturel. Les humains ne ressemblent à aucun autre animal parce qu’ils se sont biologiquement adaptés à manger des aliments cuits. Manger cru est beaucoup plus énergivore et nous procure moins de nutriments pour le même temps de mastication »
Mangez sainement, bougez correctement.
Cliquez pour identifier des produits
0
Personnes touchées
0
Interactions
Score de diffusion
Booster la publication
J’aime

Commenter
Partager